Déclaration sur le pensionnat de Kamloops et le Mois national de l’histoire autochtone

PREVNet, située à l’Université Queen’s, se trouve sur le territoire traditionnel des Anishinaabe et des Iroquois. En tant que colons, nous sommes reconnaissants de pouvoir nous y rencontrer, y travailler et nous y amuser, et nous remercions les générations de peuples autochtones ayant pris soin de cette terre depuis des temps immémoriaux.

PREVNet est profondément attristée par la découverte des restes de 215 enfants, enterrés dans une fosse commune sur le site de l’ancien pensionnat de Kamloops en Colombie-Britannique.

Nous reconnaissons la perte indescriptible à laquelle font face les familles dont les enfants leur ont été enlevés de force, et nous rendons hommage aux enfants qui ont été volés à leurs familles et au monde. Nous gardons un espace dans nos cœurs pour les Tk’emlúps te Secwépemc et pour tous les survivants de pensionnats. Nous offrons notre soutien et notre solidarité aux communautés autochtones de tout le pays.

L’héritage du système des pensionnats au Canada est fait de préjudices, de traumatismes et de violence qui ont encore des répercussions aujourd’hui. Ces injustices historiques et actuelles continuent d’affecter les communautés autochtones et la vie des enfants et des jeunes étant confrontés au racisme et à l’oppression systémiques, entraînant des obstacles, des inégalités et des risques accrus d’intimidation, de harcèlement et de violence.

Juin est le Mois national de l’histoire autochtone. C’est le moment de reconnaître et de célébrer le patrimoine unique, les diverses cultures et les réalisations exceptionnelles des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada. C’est aussi le moment de reconnaître l’histoire coloniale du Canada et les problèmes et réalités auxquels les peuples autochtones sont encore confrontés aujourd’hui.

C’est l’occasion de réfléchir, d’apprendre et surtout d’agir. Les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation n’ont toujours pas été entendus. Il est de notre responsabilité d’écouter, d’apprendre et d’agir pour que les droits des peuples autochtones soient reconnus et respectés. Il nous incombe de lire le rapport de la CVR et de réfléchir à la manière dont nous pouvons mettre en œuvre ces appels à l’action dans notre quotidien. Il est aussi de notre responsabilité collective d’exhorter les décideurs à tous les niveaux du gouvernement à accepter la responsabilité dans le cadre du processus de réconciliation et à faire avancer la mise en œuvre des appels à l’action de la CVR.

Rapports de la Commission de vérité et réconciliation

Le Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) met à disposition les copies numériques de rapports importants et pertinents pour les survivants et leurs familles, les chercheurs, les médias et le public. Lire les rapports.

Soutien

L’Indian Residential School Survivors Society peut être contactée gratuitement au 1-800-721-0066, 24 heures sur 24. Leur ligne de crise nationale est le 1-866-925-4419.

KUU-US Crisis Line peut être contactée sans frais au 1-800-588-8717. Il est possible d’appeler directement la ligne à l’intention des jeunes au 250-723-2040 ou la ligne à l’intention des adultes au 250-723-4050.