1

Sois le programme

Une intervention pour les jeunes, menée par des jeunes, pour prévenir la violence dans les fréquentations et promouvoir les relations saines

Télécharger la fiche d'information
2

Nouer des relations saines

Prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes grâce à une approche par compétences

Télécharger la fiche d'information
3

Créer des solutions pour assurer la sécurité

Combiner les connaissances et l’expertise des adolescents/des jeunes et celles des fournisseurs de services afin de prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes et jeunes LGBTQ2

Télécharger la fiche d'information
4

Par les jeunes LGBTQ2, pour les jeunes LGBTQ2

Programme d’intervention en matière de violence dans les fréquentations et d’établissement de saines relations pour les jeunes LGBTQ2

Télécharger la fiche d'information
5

Fréquentations sécuritaires

Un programme de prévention de la violence dans les fréquentations chez les jeunes destiné aux jeunes de Vancouver et Surrey, C.-B.

Télécharger la fiche d'information

Membres de l'équipe

Elske Katz, responsable de l’équipe jeunesse

Elske a passé la majeure partie de sa carrière à travailler avec des jeunes, occupant différents postes et fonctions. Elle a commencé son travail dans cet environnement par un baccalauréat en éducation, dans un programme d’éducation élémentaire spécialisé à l’Université de Victoria. Une fois ses études postsecondaires terminées, Elske a enseigné dans des écoles primaires de Londres. À son retour, elle a travaillé pour le programme Big Sisters Study Buddy, qui couple des jeunes filles à des mentores. Par la suite, elle a travaillé à l’Université de Colombie-Britannique, en tant que responsable du programme Trek. Cette initiative d’engagement communautaire visait à aider les étudiants à profiter d’opportunités d’apprentissages expérientiels en dehors de leurs cours en s’impliquant dans les écoles du centre-ville de Vancouver et dans les organismes sans but lucratif du Downtown Eastside. Elske travaille à la YWCA depuis 2011, d’abord en tant que superviseure des programmes d’éducation des jeunes à Surrey puis en tant que responsable des programmes d’éducation des jeunes. Elske supervise les programmes pour les élèves de 7e année, les soutenant dans leur transition vers le secondaire. Elle s’occupe également de notre nouveau programme Dating Safe.

Elske aimerait reconnaître qu’elle vit, travaille et joue sur les territoires ancestraux et non cédés des Salish de la côte.

Amy Foreman, coordonnatrice du programme de prévention de la violence dans les fréquentations

Amy a commencé son travail dans les organismes sans but lucratif en 2010. Elle était l’une des facilitatrices de la Croix-Rouge dans sa lutte contre l’intimidation, ce qui a suscité en elle une passion pour le travail avec les jeunes et les éducateurs en milieu scolaire en ce qui concerne la programmation. Après avoir obtenu son diplôme de premier cycle en histoire, elle a travaillé pour l’organisme UNIS en tant que responsable du programme UNIS à l’école, qui collabore avec des écoles de l’État de Washington pour aider les éducateurs à mettre en œuvre des initiatives d’apprentissage par le service portant sur des questions qui les passionnent. Ce poste lui a permis de gagner en expérience en termes de gestion de programme, de gestion des relations et de coordination d’événements. Après près de 3 ans à ce poste, elle est devenue coordonnatrice du programme de prévention de la violence dans les fréquentations à la YWCA, où elle équilibre avec plaisir sa passion de travailler sur les programmes pour les jeunes et la coordination des programmes. Dans ses temps libres, Amy aime lire tout en câlinant son chaton Tiki.

Amy aimerait reconnaître qu’elle est une colonisatrice blanche sur les territoires non cédés des Salish de la côte et qu’elle a le privilège de travailler et de jouer sur cette terre.

Ryan Avola, facilitateur de Dating Safe

Ryan a passé la dernière décennie à faciliter des programmes sur la violence basée sur le genre, à coordonner des programmes pour les jeunes et à parler à sa communauté en tant qu’éducateur, défenseur et conjuré. Il est passionné par l’activisme communautaire, confronte le patriarcat et discute des réalités du pouvoir et des inégalités dans nos sociétés. Ryan, qui s’identifie comme un homme en questionnement et utilise les pronoms masculins, est un colon blanc installé sur les territoires non cédés des Salish de la côte et a des origines écossaises, anglaises et siciliennes. Il co-facilite actuellement les cercles de discussion pour les hommes auto-identifiés au Healthier Masculinities Club de l’Université de Colombie-Britannique et au Kiwassa Neighbourhood House dans l’East Vancouver. Il est responsable du programme “iGuy”, avec les éducateurs en santé sexuelle de Saleema Noon, et anime ces ateliers dans les basses-terres continentales pour les élèves de la 4e à la 7e année qui s’identifient comme des garçons. Il a le privilège d’avoir un diplôme de premier cycle en justice sociale et sur les études de la paix et une maîtrise ès arts en mondialisation et condition humaine.

6

Les filles, vous maîtrisez la situation!

A-EAAA Sexual Assault Resistance Program

Télécharger la fiche d'information

Membres de l'équipe

Dre Sara Crann, boursière postdoctorale, Université de Windsor

Dre Sara CrannSara Crann est boursière postdoctorale au Département de psychologie de l’Université de Windsor. C’est une psychologue sociale féministe qui étudie la santé et le bien-être des jeunes filles et des femmes, notamment les violences conjugales et la violence sexuelle contre celles-ci. Ses recherches se concentrent sur la façon dont elles comprennent et rejettent les conditions qui compromettent leur santé et leur bien-être. Sa recherche actuelle met au point une intervention efficace et responsabilisante pour les adolescentes en matière de violence sexuelle. En collaboration avec des organismes communautaires, des jeunes et des chercheurs de l’Université de Windsor et de l’Université Tufts, Sara dirige un projet pour adapter et évaluer le programme féministe EAAA (alias Flip the Script™) destiné aux adolescentes de 14 à 17 ans. Elle a précédemment travaillé pour le programme EAAA en tant que coordonnatrice du site de recherche à l’Université de Guelph pour évaluer l’efficacité du programme EAAA auprès de femmes universitaires.

Dre Charlene Senn, professeure, Université de Windsor

Dre Charlene SennCharlene Senn est psychologue sociale féministe. Elle est titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur la violence sexuelle financée par les Instituts de recherche en santé du Canada et est professeure de psychologie et d’études sur les femmes et les genres à l’Université de Windsor. Elle milite contre la violence des hommes à l’égard des femmes et défend la santé des femmes depuis de nombreuses années. Ses recherches portent sur les interventions efficaces contre la violence sexuelle, en particulier celles qui développent la capacité des femmes à résister aux agressions sexuelles. Elle a conçu le programme féministe EAAA (alias Flip the Script) qui s’est récemment avéré de réduire considérablement la violence sexuelle subie par les étudiantes (de 30 à 64 %) pendant au moins deux ans. Simultanément, le programme fait croître l’assurance des femmes et réduit leur culpabilité en cas d’agression sexuelle. L’EAAA est maintenant utilisé dans les universités et collèges au Canada, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il est également en cours d’adaptation pour des filles plus jeunes et pour une utilisation dans d’autres pays (en eSwatini par exemple). Avec sa collègue, la Dre Anne Forrest, elle travaille depuis 2010 sur autre élément crucial des interventions en matière de violence sexuelle : l’institutionnalisation d’une éducation efficace des témoins et l’étude de son impact à court et à long terme sur la culture du campus.

7

Coeur à coeur

Programmes scolaires et communautaires culturellement adaptés portant sur la prévention de la violence dans les fréquentations chez les jeunes pour les jeunes autochtones de Winnipeg

Télécharger la fiche d'information
8

Jeunesse multiculturelle et relations sécuritaires

Un programme tenant compte de la dimension culturelle qui vise à engager les jeunes immigrants, réfugiés et ceux provenant de minorités visibles ainsi que leurs intervenants dans des activités de prévention de la violence dans les fréquentations chez les jeunes

Télécharger la fiche d'information
9

PortraitX | Raison d’art

Prévenir la violence basée sur le genre grâce à des adolescents cybernétiques dans les écoles

Télécharger la fiche d'information
10

Prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes

Renforcer les capacités d’éducation sexuelle générale au Canada

Télécharger la fiche d'information

Membres de l'équipe

Greg Penney (directeur des programmes)

Greg Penney est directeur des programmes à l’Association canadienne de santé publique. Il est responsable du développement stratégique, de la mise en œuvre et de la direction générale d’un vaste éventail de programmes de santé publique nationaux abordant des enjeux tels que la préparation d’urgence, les maladies chroniques et infectieuses, le contrôle du tabagisme, l’éducation à la santé, les drogues et l’alcool, l’environnement et la prévention de la violence chez les jeunes. Greg supervise et appuie le processus de l’Association canadienne de santé publique axé sur la prévention de la violence dans les relations chez les jeunes par la mise en œuvre et l’évaluation d’un programme complet d’éducation à la sexualité.

Rachel MacLean (chargée de projet principale)

Rachel MacLeanRachel MacLean travaille avec l’Association canadienne de santé publique à la direction de divers projets et initiatives concernant la santé sexuelle et la réduction des méfaits. Plus particulièrement, Rachel coordonne un projet lié à la prévention de la stigmatisation dans le contexte de la santé et des services sociaux, ainsi qu’un projet axé sur la prévention de la violence dans les fréquentations chez les jeunes par la mise en œuvre et l’évaluation d’un programme complet d’éducation à la sexualité. Rachel détient une Maîtrise en santé publique de l’Université de Toronto et un Baccalauréat en sciences biomédicales de l’Université d’Ottawa. Depuis plus d’une dizaine d’années, elle travaille au niveau des politiques et de la communauté afin de faire progresser la sexualité saine au Canada.

Erin Laverty (chargée de projet)

Erin LavertyErin Laverty travaille avec l’Association canadienne de santé publique sur un projet axé sur la prévention de la violence dans les fréquentations chez les jeunes, par la mise en œuvre et l’évaluation d’un programme complet d’éducation à la sexualité. Erin a œuvré à titre de bénévole, employée et étudiante dans le domaine de la sexualité et des sciences relationnelles dans des cadres judiciaires, universitaires et portant sur la santé mentale. Erin est détentrice d’une Maîtrise ès sciences en psychologie expérimentale à l’Université Trent et d’un Baccalauréat ès arts spécialisé en psychologie à l’Université d’Ottawa. Ses intérêts concernent notamment la recherche psychologique; elle se passionne de toutes connaissances liées au développement social des adolescents, aux relations sexuelles et aux communications interpersonnelles.

11

Projet Respect : CHANGEMENT

Prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes par le changement de culture

Télécharger la fiche d'information
12

Promouvoir des parcours amoureux positifs chez les jeunes (le programme PAJ+)

Un programme multicomposantes de promotion des relations saines et de prévention de la violence dans les fréquentations des jeunes

Télécharger la fiche d'information

Membres de l'équipe

Martine Hébert, Ph.D., Professeure au Département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les traumas interpersonnels et la résilience, Cotitulaire de la Chaire interuniversitaire Marie-Vincent sur les agressions sexuelles envers les enfants

Martine Hébert, Ph.D.Martine Hébert est la chercheure responsable du projet Promouvoir des parcours amoureux positifs chez les jeunes (PAJ+). Elle s’intéresse aux relations amoureuses des adolescent.es depuis plusieurs années déjà : elle a d’ailleurs mené une enquête québécoise représentative sur la violence en contexte amoureux (l’enquête PAJ). Madame Hébert détient également une expertise en évaluation de programmes d’intervention et de prévention. Pour plus d’information sur ses projets de recherche : martinehebert.uqam.ca.

Catherine Moreau, M.A., Coordonnatrice de recherche au Département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal

Catherine Moreau, M.A.Catherine Moreau détient une maîtrise en sexologie et celle-ci est coordonnatrice du projet PAJ+. Elle était également coordonnatrice de l’enquête PAJ, qui a entre autres permis d’établir un portrait de la victimisation en contexte amoureux auprès d’un échantillon représentatif de jeunes québécois.

Marily Julien, M.A., Professionnelle de recherche au Département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal

Marily Julien, M.A.Marily Julien est également détentrice d’une maîtrise en sexologie. Au sein de PAJ+, celle-ci offre un soutien à la coordination du projet. Ses expériences s’orientent plus spécifiquement vers la prévention de la violence sexuelle chez les jeunes.

13

Se respecter pour mieux connecter

Donner aux jeunes des outils et des techniques pour développer et maintenir des relations saines

Télécharger la fiche d'information

Membres de l'équipe

Meccana Ali, gestionnaire, Programmes nationaux

Meccana Ali est une travailleuse sociale inscrite qui cumule des années d’expérience auprès des jeunes et des familles afin de les engager dans des initiatives de prévention de la violence et de stratégies de guérison à partir d’une optique d’équité en santé et tenant compte des traumatismes. Elle a travaillé au travers le Canada avec une population diversifiée composée de nouveaux arrivants, d’immigrants, de survivants de violence conjugale, de familles et de jeunes marginalisés et vulnérables.

Respect2Connect et ses nombreux collaborateurs proposent aux jeunes un modèle d’engagement centré sur la personne qui sensibilise à la prévention de la violence dans les fréquentations chez les jeunes. En tant que gestionnaires des programmes nationaux de Respect2Connect aux Clubs garçons et filles du Canada, ils mettent en valeur l’expertise des Clubs garçons et filles du Canada à cet égard. De plus, ils collaborent avec la société de consultants Taylor Newberry Consulting à l’établissement de mesures d’évaluation, puisque Respect2Connect comble un vide important au niveau des connaissances et des preuves liées aux programmes communautaires efficaces de prévention de la violence dans les relations chez les adolescents.

14

Le Programme Relations Saines (PRS)

Prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes et promouvoir la santé mentale grâce aux relations

Télécharger la fiche d'information
15

Programme Healthy Relationships for Youth (HRY)

Plaidoyer en faveur d’un programme animé par les pairs pour prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes

Télécharger la fiche d'information
16

Tsʼídāne a ̄ ́ʼnezen: La jeunesse pour la dignité dans les fréquentations

Aborder la violence basée sur le genre et la violence dans les fréquentations chez les jeunes du lac Watson, au Yukon

Télécharger la fiche d'information
17

Tu as de l’importance

Projet pour mettre fin à la violence dans les fréquentations chez les jeunes

Télécharger la fiche d'information
18

GarsInformés

Un programme sur l’égalité des genres et les relations saines destiné aux garçons à la mi-adolescence et facilité par la communauté

Télécharger la fiche d'information
19

Jeunes leaders des relations saines

Plaidoyer en faveur d’un programme animé par les pairs pour prévenir la violence dans les fréquentations chez les jeunes

Télécharger la fiche d'information

Membres de l'équipe

Tessy Vanderhaeghe, gestionnaire de projet, Réseau-Femmes CB

Tessy VanderhaegheRejoignant l’équipe de Réseau-Femmes CB en 2016, Tessy commence rapidement à rencontrer les écoles francophones de la région du Grand Vancouver pour développer un programme de promotion des relations saines dans les classes de 10ème année. Passionnée par le travail des organismes féministes, elle se spécialise dans la prévention de la violence basée sur le genre, le soutien aux victimes et l’éducation à la santé sexuelle et reproductive. Duo de choc avec sa collègue, Héloïse Boisgibault, Tessy se charge de la supervision du programme, de l’engagement des partenaires, des écoles et des parents, ainsi que du développement du programme et de la formation des animateurs et animatrices.

Héloïse Boisgibault, Coordinatrice de projets, Réseau-Femmes CB

Héloïse BoisgibaultArrivée en Janvier 2019 de Montréal; où elle est restée 11 ans; vous la distinguerez par son accent Franco-Québécois. Diplômée en éducation spécialisée, elle a travaillé durant 05 ans dans un centre jeunesse avec les adolescent(e)s en difficulté où création, coordination et gestion étaient de mise. Dynamique au grand cœur, elle a œuvré bénévolement au sein de plusieurs organismes tel que des refuges animaliers, des maisons de jeunes et l’ONG la « Croix-Rouge ».

Elle est aujourd’hui coordinatrice du projet Jeunes Leaders des Relations Saines; projet dans lequel elle peu faire valoir ses connaissances, ses intérêts et son dynamisme.

Expertises-en : Création d’activités cliniques; animation; gestion de crise, savoir-être, etc.

20

Le programme Relations saines chez les jeunes

Une évaluation du P.E.P Talk Intermediate Program, un programme de prévention de la violence dans les fréquentations et de la violence basée sur le genre

Télécharger la fiche d'information
21

Prévention de la violence chez les jeunes

Mettre en œuvre le Quatrième R dans le District de Thunder Bay

Télécharger la fiche d'information